Les Cépages
Catégorie : Provence
Affichages : 8141

La Provence est riche de la diversité de ses cépages, offrant ainsi une vaste palette de goûts et de couleurs. Voici un petit tour d'horizon, non exhaustif, des principaux cépages entrant dans la composition des vins provençaux.


Le Grenache :
 Grappes assez grandes, tronconiques, ailées, compactes. 
Grains moyens, sphériques ou légèrement ovoïdes, noirs et à la pulpe fondante. Adapté aux coteaux secs et caillouteux, il craint peu la sécheresse et les vents même violents. Il offre des rosés et des rouges jeunes au bouquet de fruits rouges. Avec le temps il présente des arômes aux notes chaleureuses et épicées.

La Syrah : Grappes moyennes. Petites baies elliptiques noires aux reflets bleutés. Ce cépage d'origine grecque donne une couleur framboise aux rosés. Il participe à l'élaboration de rouges charpentés arborant une belle robe rouge profond. Il est en progression dans le vignoble provençal.

Le Mourvèdre : Il est originaire de la province de Valence en Espagne. Les grappes sont moyennes, coniques, étroites et parfois ailées, avec de petites baies sphériques bleutées à pellicule ferme. Il est à l'origine de vins charpentés, aux tannins fins et aux parfums de violette et de fruits noirs. Particulièrement aptes au vieillissement, les vins développent alors des notes caractéristiques de tabac et d'épices (poivre, cannelle). Ce cépage tardif apprécie les terroirs chauds, calcaires et profonds .Il est un adage qui en dit “aimer avoir les pieds au sec et les feuilles à l'humidité”, ou en d'autres termes regarder la mer.

Le Cabernet-Sauvignon : Le Cabernet-Sauvignon : il a été implanté en Provence à la fin du XIXème siècle. Il présente de petites grappes à petits grains de couleur ardoise. Ce raisin donne des vins corsés, très colorés et riches en tannin, aptes à vieillir. En assemblage, il donnera des rosés aux notes florales et végétales rappelant la garrigue. Sa culture est adaptée à des terrains graveleux, drainés et acides.

Le Carignan : Cépage très prolifique, il faut le juguler pour obtenir de bons résultats. Les vignerons ont été encouragés à l'arracher, mais en vieilles vignes et petits rendements, il offre fraîcheur et charpente et constitue un excellent élément d'assemblage.

Le Cinsault : Cépage d'origine provençale. Les grappes sont grosses, longues, cylindro-coniques à gros grains elliptiques à la chair juteuse. Il donne des rosés de couleur pâle, auxquels il apporte souplesse, finesse et fruité, et des rouges aux parfums de fruits rouges mûrs, moelleux et fins. Il affectionne les sols pauvres, secs et plutôt schisteux.

La Folle Noire :  
Ce cépage tardif propre à Bellet éxibe une couleur d'encre au reflet bleuté et possède une peau résistante. Il se plait sur le " poudingue " des collines niçoises rafraîchies par la tramontane et apporte structure et finesse aux vins rouges.

Le Tibouren  : Grappes à baies moyennes. Il est typiquement provençal et presque exclusivement vinifié en rosé. Il donne des vins saumon pâle, délicats, aux notes de fruits à chair blanche. On le rencontre essentiellement dans des zones à forte influence maritime.

Le Rolle  : 
Grappes à grosses baies légèrement elliptiques. Il est à l'origine de vins fins, gras, équilibrés, présentant une robe jaune clair aux reflets verts. Les arômes se déclinent de l'aubépine aux agrumes, en passant par la poire et les fruits exotiques. Il apprécie les terroirs secs et peu fertiles des régions méridionales.

Le Braquet  : Ses baies  roses à peau épaisse et translucide donnent tout son caractère épicé et un tantinet animal au rosé de Bellet. Cépage complet, Il peut rentrer à 100% dans la composition du vin.

L'Ugni blanc : D'origine toscane, c'est le cépage le plus répandu. Grappe cylindrique allongée aux baies bien rondes et assez petites prenant parfois une légère teinte rosée à maturité. Il est l'élément incontournable des vins blancs de Provence auxquels il apporte une délicate acidité et une certaine finesse.

La Clairette : D'origine provençale. Grappes relativement grosses, lâches, aux grains ellipsoïdes de bonne taille. Ce raisin blanc ou rosé est très répandu en Provence. Il donne des vins blancs d'un jaune franc, frais, souples, bouquetés et acidulés. Cépage tardif au rendement assez faible, il est adapté aux terrains calcaires, maigres et secs.

Le Sémillon : Grappes de taille moyenne à gros grains arrondis. Il offrira des vins blancs gras, ronds, enveloppés aux notes de fleurs blanches, de cire, de miel. Il s'épanouit sur des sols graveleux et argilo-calcaires.
Le vin est le " sang de la terre ", a-t-on coutume de déclarer. C'est dire à quel point la nature du sol dans lequel la vigne plonge ses racines influera sur le goût. Extrêmement sensible au terroir sur lequel il prospère, le vignoble pourra donner des vins différents d'une parcelle à l'autre.

Le Grenache blanc : Cépage fertile et vigoureux, il a les mêmes particularités que le grenache noir. Il est généreux en alcool et présente un intérêt dans la partie ouest de la Provence où il donne des vins de qualité pour les assemblages.