«Malheureusement, la production de la Plaine Orientale pèche par un fort déficit d’image et c’est injustifié » nous confie Éric Poli. Et d’évoquer la compagne massive d’arrachage, menée tout au long des années 80 : « Toute la Plaine fut déclassée en Vin de Pays, prime à l’arrachage à la clé, mais il doit encore y rester quelques vieux ceps, ici et là… » Ce n’est pas seulement le mal du pays et son sens de la famille qui l’ont décidé à quitter la skyline de la Défense et sa veste de golden boy. Comme l’illustrent ses nombreuses casquettes aux commandes du destin de la viticulture corse, Éric souhaitait se mettre sous la dent plus consistant que la virtuelle gestion de flux financiers, posté derrière un écran. Il poursuit : « Si tout se passe bien, septembre 2016 verra le terme de la démarche que nous avons entamée il y a 18 ans, auprès de l’INAO : nous aurons enfin reclassé nos parcelles ! 2 300 ha d’AOC sur toute la Corse, et autant en VDP » Le Clos Poli peut ainsi être considéré comme une illustration de ce qu’Éric Poli souhaite pour l’avenir du vin de Corse : « Nous devons valoriser nos différences, nos cépages endémiques doivent reprendre toute leur importance dans la production insulaire et recouvrer l’AOC, le biancu gentile, vinifié d’une manière qui lui est bien spécifique, le minustellu qui remplacerait la syrah, le barbarossa… Que nos vins soient envisagés sur la durée, que le niellucciu puisse bénéficier d’un élevage de 24 à 36 mois avant commercialisation ». Un choix qui convient à notre comité de dégustation, avec une pluie d’étoile pour le Domaine Poli,pour sa 2eme année !

Les dégustations 2019

 

POLIpoli jpg

OEnotourisme:

Dégustation &
Visite du domaine/de la cave

Info Pratique:

Parking Auto
Parking bus/minibus
Règlement par CB
Règlement par chèque
Langues parlées
- Français
- Anglais


Clos Poli
06 19 42 54 91
Responsable : Éric Poli
Bravone
20230 San Nicolao